AccueilAccueil  -> Le site MSF  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ContactContact  

Partagez | 
 

 Test Megadrive : Boogerman

Aller en bas 
AuteurMessage
sylesis
Alex Kidd (Alex Kidd)
Alex Kidd (Alex Kidd)
avatar

Score : 2484
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 38
Localisation : 59 ( 12 km de cambrai )

MessageSujet: Test Megadrive : Boogerman   Mar 11 Juin - 20:23

Prenons une scène banale de vie quotidienne :
Ce soir Paul-Gonzague et son épouse Marie-Charline Delatronchanbié sont venus vous rendre visite. Ils connaissent votre passion et souhaitent en apprendre plus pour se mettre eux aussi au paléo-ludisme parce que c'est totalement "In the wave". Ils vous demandent pour celà de leur montrer un jeu pour en savoir plus sur ces marioles soniques.
Vous vous isolez dans votre sanctuaire, au calme, puis regardez vos full-sets avec attention et vous hésitez : quel titre leur montrer ?

Pas de panique.

Montrez leur simplement Boogerman.


Ca commence fort.



Je me souviens bien de ce jeu : il était testé dans un Megaforce que j'ai lu en large et en travers. Oui faut dire qu'à l'époque, cette revue était ma principale source d'information sur Sega.



C'était une sombre et orageuse nuit dans un laboratoire où une machine à éliminer la pollution avait été inventée, où un milliardaire costumé enquêtait.

Batman ?

Non : Boogerman.



Alors que la machine a été volée par une créature venue d'une autre dimension, Boogerman fonce à sa poursuite et arrive à Flatulent Swamps !
En regardant le personnage, on voit bien la ressemblance avec Batman : le masque, la cape, les muscles. Mais la ressemblance s'arrête là, probablement pour des problèmes de copyright.

Commençons pas la description de l'interface :
_ en haut à gauche, la réserve de crottes de nez
_ en haut à droite : la réserve de gaz
_ en bas à gauche, le nombre de vies
_ en bas à droite, le nombre de ventouses.
_ juste au dessus des ventouses, un tas de détritus : fouillez le.



Vous venez juste de manger ou vous vous apprêtez à le faire ? C'est dommage.
Les compteurs dans la partie supérieure correspondent à vos armes. Avec le bouton 1, vous pourrez lancer des crottes de nez. Le bouton B vous fera sauter et le C roter. Une pression brève donnera un rototo à courte distance. En le maintenant, votre tempête gastrique traversera l'écran. Si vous êtes accroupi, Boogy lâchera un pet de plus ou moins grande puissance.
Vous pourrez également éliminer les ennemis en sautant dessus, mais c'est moins fun.



La santé du héros sera indiquée à la couleur de sa cape : jaune ( mort imminente), rouge ( peut prendre un coup) ou clignotante ( peut en prendre deux).
Vous trouverez des bonus ( boule verte et boite de haricot) vous permettant de renouveler vos réserves ... naturelles. Vous pourrez également trouver deux bonus qui modifieront vos armes : le piment et la bouteille de lait.

* La bouteille : vous permettra de cracher au lieu de lancer des crottes de nez. Au lieu d'un tir parabolique à courte portée, le crachat file droit et plus loin.
* Le piment : vous fera péter le feu, littéralement. Vos gaz et rots seront enflammés. Mieux, le piment vous dotera d'un mini-réacteur : sautez et appuyez sur C pour vous propulser.

Détail ennuyeux : vous perdrez lait et piment dés que vous serez toucher.



Vous trouverez des petits niveaux bonus à divers endroits. Y accéder se fera via des toilettes avec une flèche allant vers le bas. Celles vers le haut sont les sorties : les niveaux bonus servent également de raccourcis.



Les ventouses récoltées serviront à la fin du niveau : Boogey les utilisera pour construire une échelle et s'il parvient à la faire assez haut, il pourra attraper une vie supplémentaire.



Comme tout jeu de plateforme, le titre dispose de boss. Bien sûr ceux ci sont à l'image du reste. Vous trouviez ceux d'Earthworm Jim complètement barrés ? Attendez de voir ici. Les boss ont des attaques bien définies et vous devrez les comprendre pour pouvoir les affronter : ne foncez pas dans le tas, vous ne disposez pas de période d'invincibilité en cas de contact.



Si la nature des graphismes est discutable, leur qualité est indéniable : c'est glauque mais fin.
L'animation quant à elle est absolument irréprochable. Non seulement est elle fluide en permanence, mais surtout détaillée et riche. Posez votre manette et au bout de quelques instants et vous verrez le héros faire le cabot. L'ensemble est également rapide et le personnage se déplace avec souplesse.
Maniabilité ? Validée : le héros répond parfaitement à la manette. Le seul reproche que je pourrais faire serait que le personnage doit être absolument immobile pour lâcher un gaz.
Coté son, outre les bruitages scatologiques fréquents, la musique est dynamique et amusante. Là encore, je ne peux rien dire.



Vu le thème, on aurait envie de dire que c'est un jeu de merde. Oui mais non, on peut pas. En toute honnêteté, les qualités techniques sont là et ce n'est donc pas véritablement un mauvais jeu. Après, ca dépend de vos gouts : si vous ne supportez pas le genre, libre à vous de passer votre chemin.
En tous cas, ca devrait vous débarrasser de Paul-Gonzague et de Marie-Charline.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylesis.fr
Watain
J.J. (Zillion)
J.J. (Zillion)
avatar

Score : 1410
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Test Megadrive : Boogerman   Mar 11 Juin - 21:36

J'ai adoré ce jeu ! Les rots et des pets sont sans doute ce qui a été fait de mieux sur Megadrive en terme de digitalisation sonore ! Alex rire
Revenir en haut Aller en bas
http://yeti-bomar.blogspot.fr/
 
Test Megadrive : Boogerman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master System France :: Communauté :: Tout ce qui n'est pas Master System-
Sauter vers: