AccueilAccueil  -> Le site MSF  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ContactContact  

Partagez | 
 

 [Dossier] Deus Ex

Aller en bas 
AuteurMessage
sylesis
Alex Kidd (Alex Kidd)
Alex Kidd (Alex Kidd)
avatar

Score : 2487
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 38
Localisation : 59 ( 12 km de cambrai )

MessageSujet: [Dossier] Deus Ex   Jeu 4 Juil - 19:21

Après les Fallout et les Strike, je vais aborder les Deus Ex.



Nous commencerons par le premier épisode, sorti en 2000. Le jeu se déroule en 2050 et vous met dans la peau de JC Denton, un agent de l'agence anti-terrorisme UNATCO. Ce jeu et ses suites se jouent à la première personne.
Vous commencerez le jeu à Liberty Island, où se trouvent le QG de l'UNATCO et ce qui reste de la statue de la liberté. Des terroristes ont pris des otages vous devez les délivrer.



J'ai découvert ce jeu un peu par hasard : j'ai prêté Arcanum à une connaissance qui m'a alors prêté DE.
Coup de foudre instantané.
Deus Ex n'est pas juste un FPS, car il intègre également un aspect jeu de rôle très important. Vous pourrez faire évoluer votre personnage à votre guise et aborder les situation selon votre choix.

Toujours pas compris ?

J'explique : chaque situation dans Deus Ex peut être abordé de plusieurs manière. Exemple concret, vous devez traverser un aéroport en bordure de mer rempli de méchants et de robots. Vous pouvez :
_ passer par la voix aquatique pour contourner la majorité des hostilité
_ vous déplacer furtivement en surveillant les déplacements des troupes.
_ pirater les tourelles de défense afin qu'elles éliminent les nuisances.
_ sortir les armes et tuer tout le monde pour avoir la paix.



Qui dit RPG dit inventaire et oui, vous en avez un . Et pas bien gros en plus, donc vous devrez faire des choix. Il est en effet impossible de ramasser toutes les armes et items.
Nous voyons ici un personnage qui transporte quatre type de grenades, un fusil d'assaut, deux fusil à pompe différent, un fusil à lunette, un pistolet 10 mm classique et un avec silencieux ainsi qu'une arbalète de poing et divers objets de soin et d'infiltration. Les munitions ne prennent pas de place et la majorité des armes peux utiliser plusieurs type. ainsi je fusil d'assaut utiliser des balles simples mais pourra aussi faire office de lance-grenade.
Autre détail à propos des armes de tir, elles sont toutes améliorables. Le jeu regorge de petits bonus que vous pourrez utiliser sur vos armes pour augmenter leur précision, leur vitesse de rechargement, leur portée, leur mettre un silencieux ou une lunette. Toutes les augmentations ne sont pas compatible avec tous les types d'arme.



JC n'est pas juste un simple soldat mais un agent nano-modifié. Ca veut dire que le corp de votre personnage a été amélioré avec l'aide de nano-machines et que vous pourrez en installer d'autres. JC commence sans réelles modifications à par un éclairage activable, mais vous serez rapidement amené à trouver des canister contenant des modifications à installer à l'aide d'un robot de soin.
Chaque modification va à un endroit précis du corps et vous devrez choisir lors de son installation entre deux types. Une fois le type sélectionné, impossible de revenir en arrière. Par exemple la première modification trouvée concernera les bras et vous permettra soit de soulever des caisses lourdes et de vous déplacer avec, vous d'augmenter vos dégâts avec des armes de corps à corps.
Comme je l'ai dit, chaque modification dispose de deux version, ce qui donnent pas mal de possibilité : à vous de les choisir en fonction de votre style.
Préférez vous être furtif ? L'invisibilité optique et le mouvement silencieux ainsi que le drone espion sont pour vous .
Tendance bourrine ? Vous augmenterez vos jambes pour courir plus vite et sauter plus haut  ( pour traquer vos cibles), boosterez votre résistance aux dégats et la régénération de votre vie.

Chaque augmentation devra être activée et consommera de la bio-électricité que vous récupérerez avec des robots ou des cellules. Notez également qu'à une excception près, les augmentation auront divers degrés d'efficacité et que vous pourrez les améliorer avec des modifico-prisme. Je ne saurais trop vous recommander de les utiliser avec précaution.



Enfin l'un des gros aspects de la gestion du personnage est le choix des compétences. Sauf tricherie, il est impossible de tout maxer ( chaque compétence possède quatre degrés de maîtrise), et donc vous devrez choisir les talents à augmenter en fonction de votre façon de jouer. Vous disposerez de cinq compétence d'arme et il est recommandé d'en monter une pour savoir vous défendre. Monter une compétence d'arme augmentera votre précision et vos dégats avec ce type d'arme. Le joueur de base se dira que pistolet est inutile par rapport aux fusils. Oui mais non :
1) augmenter la compétence pistolet coute moins de points de que la compétence fusil
2) les armes de poing prennent très peu de place dans l'inventaire et leur munitions sont communes.
3) suffisamment améliorées, les armes de poing peuvent être mortel et donc à ne pas négliger.

Notez que ce n'est pas parce que vous n'avez de compétence dans une arme qu'elle sera inutilisable : simplement vous serez moins précis et ferez moins de dégats qu'avec de l'entrainement.

Comment acquérir les fameux points ? De plusieurs façon : en accomplissant vos objectifs principaux, en faisant des missions annexes, et en explorant, alors explorez et fouillez les cartes de fond en combles.

A titre d'exemple, voici une de mes façons favorites de jouer :
_ compétences pistolet et computer maxées dés que possible
_ lockpick et electronic au niveau 3
_ swimming à 3
_ augmentations aqualung ( pour rester en apnée ), recycleur au niveau du coeur ( réduit la consommation des augmentation), vision à travers les murs, marche silencieuse et camouflage optique.
_ pistolet 10 mm et arbalète de poing complètement augmenté
_ fusil d'assaut avec lance-grenade intégré

Ca me permet de prendre les chemins détournés par voix aquatique, de rester furtif un moment et de surprendre mes ennemis pour leur mettre une balle dans la tête, ou une grenade si plus coriace.
D'autres parties, je monte fusil à fond, prend l'augmentation de saut/vitesse, et je parcours les toits, en snipant avec l'augmentation de visée, et utilise un lance-roquette pour les grosses cibles robotiques.

Quelque soit votre façon de jouer, certaines compétences seront toujours utiles, comme "Computer" pour pirater les distributeurs de billets et les ordinateurs. Lors d'un piratage, une barre verte s'écoulera, représentant votre temps d'utilisation avant être repéré. Avant de pouvoir faire ce que vous voudrez, votre outil de piratage prendra plus moins de temps pour déverrouiller la machine et votre temps d'utilisation sauf sera plus ou moins long.



En plus de sa liberté de mouvement, Deus Ex nous propose un scénario en béton : un univers cyberpunk pas rose du tout où une maladie, la peste de grise, fait des ravages. JC découvrira un complot à l'échel mondial et devra voyager à Hong Kong, Paris et la zone 51 pour le déjouer : un scénario dense et bien construit avec pas mal de rebondissement. En fonction de vos choix, vous pourrez aboutir à trois fins différentes.

Et si en plus de ca je dis que le jeu est pour l'époque, une réussite complète tant au niveaux des graphismes que de la musiquez, vous comprendrez aisément ce que titre est un de mes préféré sur PC, et de très loin.
Je n'ai que deux regrets, en fait :
_ ne pas pouvoir faire de macros pour activer plusieurs augmentations en même temps.
_ j'y ai tellement joué que je connais le titre par coeur et n'ai plus d'effet de surprise.



Ah, et j'allais oublier : la gestion de votre état de santé. Chaque membre dispose de sa propre de barre de santé et les dégats que vous prendrez seront localisé. Selon l'endroit et la gravité, la pénalité sera plus ou moins grave : un bras mort vous empechera juste de tirer correctement, des jambes abimées vous empêcheront de courir ou de sauter, mais une blessure létale à la tête sera fatale. Pour vous soigner, vous pourrez manger ou utiliser un kit de soin, et les soins seront répartis également. Si vous jouez l'économie ( et vous devriez), vous pouvez soigner les membres mutilés individuellement pour survivre juste assez en attendant de trouver un robot de soin.

Devant la qualité de ce jeu, il était évident que la communauté des joueurs attendait une suite. Eidos nous l'a promise et l'a faite : elle s'appelle Invisible War.



Ceux qui connaissent vont me dire "Invisible War n'existe pas !" . Hélas toute saga a ses enfants boiteux et il faut en parler.
Sorti en 2004 et se déroulant quelques années après le premier jeu, Invisible War vous met dans la peau de Alex D, une recrue de l'académie Tarsus à Seattle. Suite à l'attaque de l'académie, Alex commencera à mener une enquête pour comprendre ce qui se passe et menace l'ordre mondiale.



Le choix du prénom ambivalent Alex n'est pas anodin : si JC était obligatoirement un homme, Alex sera selon votre choix un homme ou une femme. Je ne me souviens pas d'une incidence sur le scénario.
Si vous avez lu tout ce que j'ai dit plus haut au sujet des de la gestion de l'inventaire, des compétences, de la santé, des modifications et que vous avez trouvé ca longuet, rassurez vous ( ou lamentez vous, au choix), ca n'existe plus dans IW.

En effet pour tenter de plaire à plus de joueurs, IW a été simplifié à outrance :
_ plus de compétences : vous maitrisez toutes les armes.
_ plus d'inventaire : enfin si mais tous les items occupent la même place et vous avez juste quelque cases remplissables
_ gestion de la santé réduite : vous avez juste une barre rouge à garder remplie
_ plus de gestion des munitions : les armes utilisent des chargeurs universels.

Les augmentations d'armes sont toujours là mais sous forme différente : chaque arme peut bénéficier de deux améliorations uniques. Ces améliorations peut être un silencieux, une lunette, mais aussi la possibilité de détruire une vitre sans déclencher d'alarme.



Au niveaux des augmentations, le coeur de l'univers Deus Ex, là aussi ca a coupé : il n'y a plus que quelques emplacements. Pour chaque emplacement, vous pouvez utiliser un canister pour insérer ou améliorer une augmentation. Il existe deux type de canister ( légaux ou pas) et trois augmentations : 2 légales ( blanches) et une illégale (rouge) : les augmentations illégales ne peuvent monter qu'avec des canister du même acabit.
Contrairement au premier jeu, les augmentations peuvent être installée à tout moment et ne sont pas définitives.



Qu'est ce que ca nous donne ? Un magnifique ratage.
Avec cette édulcoration si drastique, Eidos a fait disparaitre le charme du jeu d'origine, sa richesse. Même l'histoire se révèle pathétique : divers factions qui vous enjoignent à les rejoindre pour contribuer à leur vision de l'avenir de l'humanité, mais sans réelle incidence sur l'histoire. Quelque soit votre parcours, c'est le dernier niveau qui déterminera de la fin et malgré vos allégeance, vous pourrez toujours trahir à loisir et flinguer à volonté.
En fait l'histoire et le gameplay sont si chiant que j'ai dû me forcer à finir le jeu. Oui me forcer, alors que j'ai fini le premier plus de fois que je ne saurais me souvenir. IW vous met bien devant des choix, comme devoir choisir entre récupérer un prototype d'arme et poursuivre un scientifique, mais ca ne suffit pas à donner un attrait à un jeu particulièrement dépouillé.



Session de rattrapage pour l'élève Eidos en 2011 avec Human Revolution, le troisième opus de la série.
HR se déroule en 2027, soit près de 25 ans avant le premier titre. Vous incarnez Adam Jensen, chef de la sécurité chez Sarif Industries, un des leader sur le marché de l'augmentation. Au début du jeu, le building de Sarif Industries est attaqué et Adam est laissé mourant. Pour le maintenir en vie et le réutiliser, son patron lui fera greffer de multiples augmentations mécaniques



Human Revolution tente un retour aux sources en redonnant le choix aux joueurs.
* Le choix de son équipement : Jensen possède un inventaire comme celui de JC, avec des armes plus ou moins grosses.  Cette fois par contre, les munitions occupent de l'espace et on ne peux donc pas ramasser tout ce qu'on veut en attendant de trouver l'arme de son choix.
* Le choix des augmentations : elles sont nombreuses et variées. Les augmentations sont déjà en place et généralement au niveau 0. Elles s'améliorent avec des points de dynamisations, que vous pourrez vous procurer en les achetant dans des cliniques, en les trouvant, en les recevant en récompense, ou en gagnant des niveaux. Vous gagnerez de l'xp et donc des niveaux en accomplissant des missions, explorant, discutant, ou piratant ce que vous trouverez. Si certaines augmentations sont passives, d'autres seront utilisées de manière contextuelles et souvent visuelles : vous pourrez défoncer certains murs ou neutraliser plusieurs personnes en une fois avec des réflexes fulgurants.



Un petit passage sur le piratage : il s'agit cette fois d'un jeu dans le jeu, qui n'est pas certains d'aboutir. Vous commencerez au point bleu et devrez conquérir divers noeuds pour arriver au  point vert dont la capture conclura le piratage avec succès. Selon vos talent ( défendant de vos modifications), vous pourrez être repéré par le noeud rouge qui tentera alors de vous conquérir et lancera un compte à rebours. Pour vous aider, vous pourrez utiliser des virus ( achetables ou trouvables) ou même essayer de conquérir le noeud rouge. Réussir celà finira le piratage avec en plus toutes les récompenses trouvables. Certains noeuds auront des effets divers : augmenter ou réduire la facilité de capturer d'autres noeuds ou vous donnez des récompenses ( argent, xp ou virus) en cas de réussite du hacking.



Human Revolution incite à la furtivité. En fait incite lourdement : vous aurez un bonus conséquent d'xp si vous ne vous faite pas repérer du tout pendant une mission et plus d'xp si vous neutralisez un ennemi plutôt que de le tuer. De plus, le bouton droit est par défaut utilisé pour se mettre à couvert.
Du coté de la santé, Jensen guérit automatiquement et progressivement de ses blessure pour revenir à 100. Ca ne vous permettra toutefois de foncer dans le tas : dans les cas où être furtif sera difficile, les ennemis seront si nombreux que de foncer dans le tas au fusil sera encore plus difficile !
L'histoire du jeu est à nouveau intéressante, après le barbant et peu motivant Invisible War, Human Revolution vous tient en haleine, tout en vous faisant réfléchir sur le transhumanisme. De même, la liberté est de retour avec des quêtes annexes parfois très intéressantes. Mention spéciale à la quête Malik à Hengsha pour son dénouement.
Au niveau technique, c'est du lourd : graphismes très réussis, musiques superbes, et personnages charismatiques ( Jensen a de la gueule, même voir surtout avec ses augmentations). Vous aurez également du spectacle grâce aux augmentations, lorsque vous défoncerez les murs à coup de poing, ou neutraliserez vos ennemis à mains ( prothèses ?) nues.



Est ce la rédemption pour Eidos ? Faut voir.
Deus Ex : Human Revolution est définitivement un bon jeu, mais est il à la hauteur de son illustre ancêtre ? Je crains que non.
En effet durant ma partie ( pas encore finie), j'ai constaté quelque petites choses qui me gênent.

La première est le mécanisme de piratage. Au début amusant, j'ai passé du temps à bien les faire. Et puis très rapidement j'ai pu maxer mes augmentations de piratage. Du coup tous les mini-jeux sont devenu pareil et c'est devenu monotone : le hacking ne change jamais. A celà s'ajoute le fait que les éléments piratables deviennent rapidement très nombreux : ca devient too much. De la variété, des approches différentes selon les éléments auxquels on s'attaque, aurait été les bienvenu

La deuxième petite chose qui me titille réside dans les augmentations. Vous en avez des vitales et des franchement facultatives. C'est peut être parce que je joue en facile mais arrivé à Montreal -après une dizaine d'heures de jeu- et en fouillant bien, faisant les quêtes annexes, j'ai eu assez de points de dynamisation pour monter ce que je voulais. Quand j'ai discuté avec un ami de ma partie, j'ai dit que j'allais me spécialiser en furtivité : c'est fait et j'ai également pû prendre des augmentation de blindage et d'attaque. En fait au rythme où je gagne mes points, j'ai peur d'avoir tout maxé à la fin.
Où ca me gène ? Au niveau de la rejouabilité. Comme je le disais au début, les différences entre les différentes augmentations et compétences dans le premier permettent vraiment de jouer de plusieurs manières différentes. Ici, j'ai bien peur que ca ne sera pas possible.

Human Révolution est assurément un très bon jeu, et je prend mon pied en découvrant l'histoire, mais est ce que j'aurais envie de le recommencer pour tenter une autre approche ? Pas sûr du tout.

Ceci clos mon dossier. Si le thème de la série, le cyberpunk, vous passionne, je vous conseille quelques livres sur le genre :
_ Neuromancien de William Gibson, et ses suites
_ Le Samourai Virtuel, de Neal Stephenson.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sylesis.fr
loyd342
Opa Opa (Fantasy Zone)
Opa Opa (Fantasy Zone)
avatar

Score : 1395
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: [Dossier] Deus Ex   Ven 5 Juil - 7:20

j'ai découvert la licence avec Deus ex HR, un jeu que j'ai vraiment adoré, que j'ai fait deux fois ce qui maintenant et vraiment très très rare, depuis je me dis qu'il faudrait que je me procure le premier pour le faire et ton article me donne encore plus envie, je suis impressionné par tout ce que comporte le premier épisode !
Revenir en haut Aller en bas
Zilog Z80
Sonic (Sonic)
Sonic (Sonic)


Score : 166
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 30
Localisation : Thouars (79)

MessageSujet: Re: [Dossier] Deus Ex   Dim 7 Juil - 13:07

le premier n'hésite pas à y jouer, il est vraiment génial
le HUMAN REVOLUTION , j'y avais joué sur ps3, j'avais adoré, il est dans la veine du premier épisode,
un des jeux qui m'avaient marqués sur ps3 avec mirrors edge ou bioshock
Revenir en haut Aller en bas
zikzak
Hayato (Kenseiden)
Hayato (Kenseiden)
avatar

Score : 356
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: [Dossier] Deus Ex   Dim 7 Juil - 17:03

Et pour ceux que l'ambiance cyberpunk et FPS amuse je leur conseille le nouveau Syndicate en mutlijoueur (coop à 4) il est excellent car impossible de la jouer solo, l'entre-aide est obligatoire.
J'en avais tellement marre des COD-like.
Revenir en haut Aller en bas
http://gameclash.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Dossier] Deus Ex   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Dossier] Deus Ex
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deus Ex
» • LA TROMPERIE de dossier pv G •
» Deus Ex : Le jeu ultime?
» CR: Mini verticale de Deus Ex Machina 2005-2006-2007
» Début d'armée à Deus Vult

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master System France :: Communauté :: Tout ce qui n'est pas Master System-
Sauter vers: