AccueilAccueil  -> Le site MSF  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  ContactContact  

Partagez | 
 

 TEST : Resident Evil : Darkside Chronicles

Aller en bas 
AuteurMessage
Guild
Arthur (G&G)
Arthur (G&G)
avatar

Score : 572
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 44
Localisation : Salon de Provence

MessageSujet: TEST : Resident Evil : Darkside Chronicles   Mer 15 Jan - 21:40



Développé par Cavia et toujours édité par Capcom en 2009 sur Wii et 3 ans plus tard sur la pS3, ce Résident Evil façon rail shooter est la suite de l'opus précédent : "The Umbrella Chronicles" et vous immergera dans une nouvelle histoire s'inspirant de Resident Evil 2 et Resident Evil : Code Veronica.

Dans cette épisode, vous devez vous frayer un chemin à travers Racoon City, une ville infestée de zombies suite à un mystérieux incident dans un laboratoire d'Umbrella Corporation.

Ce nouveau volet de la série vous enjoint de retrouver les héros de la série comme Leon S. Kennedy et Claire Redfield.

Jouable en solo ou à deux, ce jeu est déconseillé au moins de 18 ans.



Les premières minutes sont assez dure...

Non pas tant par la difficulté du jeu mais par la situation dans la quelle il vous place dés le départ.

Pour commencer votre long périple au pays des zombies (comme dans tous les pays...), on s'amuse, on rit et on pleure quand on voit le peu de d'armement dispo (et dans sa configuration de base s'il vous plait) mais c'est pas tout ! On vous rajoute en supplément une vue "caméra à l'épaule" qui vous donnera une irrésistible envie de lâcher un petit renard au milieu des rodeurs (comme si on en aviez besoin !) et aussi sur votre moquette par la même occasion.

Vous l'aurez compris, c'est pas la joie tout ça...

Mais (car il y a un mais...) une fois habitué à la prise de vue et après quelques améliorations de vos armes (attention, pour la moindre modif', ça coûte la peau des c****** !), là on commence à s'amuser.

Et plus on avance et plus on s'amuse !

Un des points négatifs serait peut-être les incessants passages cinématiques et les temps morts (par exemple, le personnage regarde le plafond ou derrière lui pendant de longues secondes sans aucuns intérêt) qui ponctuent l'action cassant un peu le rythme et surtout on notera la totale impossibilité d'interagir avec le déplacement de votre personnage (même si dés fois on peut aller à droite ou à gauche, au bout du compte, le résultat restera exactement le même).

Certe, vous me direz qu'on est dans un rail shooter... Oui mais non...

Dans Time Crisis, on a la possibilité de se planquer (donc d'interagir avec le personnage principale) et même la possibilité de se déplacer dans certaines phases du jeu pour avoir un meilleur angle de tir (Time Crisis : Project Titan)

Ici, c'est du pur House Of The Dead en plus joli (si on peut dire...) filmé à la "Projet Blair witch".



Mais a-t-on peur ?

Bah... En fait... Pas du tout !

Pourquoi ?

Ce n'est pas la faute du jeu car le dynamisme, les graphismes, la pression... Tout y est ! Mais alors, c'est quoi le problème ?

Le problème vient sûrement du fait que l'on est pas vraiment dans un jeu "classique" autant rail shooter soit-il mais plutôt face à un film d'animation dans lequel on ne se concentre que sur une seule chose : Dégommer tout ce qui bouge et tout ce qui ne bougent pas (voire même encore plus) pour récupérer un max d'armement, de lingots et autres piécettes pour espérer avoir assez d'argent pour customiser notre pauvre flingue de crevard. Si l'on ajoute à ça le manque cruel d'interaction (à part le fait de tirer de partout), on ne se sent jamais réellement dans la peau du personnage et donc... On n'a pas peur.

En revanche, le jeu est dotée d'une bonne durée de vie (chose assez rare pour un rail shooter) qui vous donnera de longues heures d'éclatages de zombies assez jouissif ('faut bien l'avouer).

Bon... Il ne faut pas se mentir, il ressemble un peu à son ainé (The Umbrella Chronicles), mais avec quelques points améliorés :

• Tout d'abord, ils ont transformé RE 2 et RE: CV en Rail-Shooter avec de meilleurs graphismes.
• On a droit aussi un chapitre exclusif avec Leon S. Kennedy et Jack Krauser qui ont pour mission de retrouver Javier Hidalgo, un ancien chercheur d'Umbrella.
• La gestion de l'argent au lieu de points.
• Meilleure facilité pour fracasser des objets.
• Votre partenaire tire quand il veut et a une jauge de vie.
• On voit enfin votre partenaire et on a une gestion d'inventaire à faire maintenant.

Dans un genre identique, on peut éventuellement trouver un certain "The House Of The Dead : The Overkill" sur cette même console mais ce dernier n'arrive pas à la cheville de ce Résident Evil tant le titre de Capcom possède cette ambiance inimitable qui rend se jeu aussi singulier... Et addictif.

Vous aimez dégommer des zombies ?

Ce jeu est fait pour vous !
Revenir en haut Aller en bas
http://caporalatouf.forumprod.com
DrRotule
Admin
Admin
avatar

Score : 25606
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: TEST : Resident Evil : Darkside Chronicles   Mer 15 Jan - 22:13

merci pour ce joli test, je pensais pas que cavia developpait des rails shooters, je les croyais plutot dans les rpgs
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mastersystem-france.com
 
TEST : Resident Evil : Darkside Chronicles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master System France :: Communauté :: Tout ce qui n'est pas Master System-
Sauter vers: